QUELLES SONT LES NOUVELLES DE LA FONDATION MALPELO ?

Durant l’été 2018, dans le cadre de son projet de conservation en partenariat avec Nausicaá, la Fondation Malpelo a mené une expédition scientifique dans le sanctuaire de Faune et Flore de Malpelo. L’objectif de cette expédition était de surveiller l’état de la biodiversité dans le parc marin, et d’en assurer la protection.

Mission accomplie !

Sous haute surveillance

carte Malpelo

Lors de l’expédition, les équipes de recherche se sont concentrées sur 7 zones autour de l’île.

Un mois durant, cinq groupes de recherche ont parcouru le vaste parc marin de Malpelo, situé à 500km au large des côtes colombiennes afin de collecter des données sur la biodiversité du parc, et d’en surveiller l’évolution, notamment celle de l’état des coraux durs et des poissons spécifiques à cette région.

La Fondation Malpelo a réussi à prélever des tissus de 4 espèces de requins et de raies, destinés, entre autres, à accroître les connaissances sur la biologie de ces espèces et à pouvoir les identifier.

La  Fondation est également parvenue à marquer et photographier 3 requins baleines afin de suivre et étudier leurs déplacements.

L’analyse des données récoltées permettra de mettre en place des actions de conservation, pour protéger la biodiversité exceptionnelle de Malpelo.

 

 

Des résultats encourageants

requins-marteaux à Malpelo

© F Buyle – Fundación Malpelo y Otros Ecosistemas Marinos

Les requins et les raies sont vulnérables face à une pêche qui les surexploite. La réduction de leur nombre provoque un déséquilibre et une fragilisation de l’écosystème. Leur préservation est donc une priorité.

Il s’agit d’un travail de longue haleine : alors que le processus de conservation dans cette zone a commencé dès 1999, les résultats ne sont observables que depuis 2013. C’est notamment grâce à l’extension du parc marin, au renforcement de la protection et de la surveillance  de l’île, et à la diminution significative de la pêche illégale que la situation s’améliore.

En effet, suite à cette expédition, les analyses de la Fondation Malpelo prouvent que la protection qu’offre le Sanctuaire de Faune et Flore de Malpelo a permis aux populations de ces espèces de se reconstituer, certaines d’entre elles y établissant même résidence !

Pour autant, les chercheurs rappellent l’importance de poursuivre ces efforts, en particulier face à la menace que représente encore la pêche illégale. L’identification de zones de nurserie des requins marteaux fait notamment partie des priorités de la Fondation Malpelo.

Malpelo est l’un des derniers endroits au monde où l’on peut observer des bancs de requins marteaux.

Voir ou revoir le clip « 3 questions à Sandra Bessudo », Fondatrice de la Fondation Malpelo

Rencontrez Sandra Bessudo !

Pour en savoir plus sur la Fondation Malpelo et ses actions de conservation, rendez-vous à Nausicaá le mardi 26 mars 2019 à 19 heures et venez à la rencontre de Sandra Bessudo, directrice de la Fondation Malpelo qui a œuvré à la défense de ce îlot colombien.

Pour en savoir plus et réserver votre place, cliquez ici.

 

Crédit photos bandeau : Renaud Herbert

L’ACTUALITE NAUSICAÁ

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ