Publié le 20 août 2019

Connaissez-vous Yvan Bourgnon ?

 

© Yvan Bourgnon

Date de Naissance : 6 juillet 1971 à La Chaux de Fonds en Suisse

Nationalité : Franco-suisse

Domaine d’activité : Navigation

Profession : Skipper

 

 

 

Qu’est-ce qui fait d’Yvan Bourgnon un héros de la mer ?

« Gladiateur des mers » ou « Conquérant des glaces », les titres des ouvrages d’Yvan Bourgnon semblent décrire le caractère du skipper aux multiples records ; on comprend alors que les défis et la bagarre ne lui font pas peur.

Record du monde de la traversée de la Méditerranée et record du monde de la traversée de la Manche en 2018, record des 24 heures en catamaran de sport en 2019, Yvan Bourgnon cumule les records.

À son actif également, des défis de traversées en solitaire sur son catamaran de sport de 6,30 m qu’il surnomme « Ma louloute » sans instruments et sans assistance, comme le passage du Cap Horn en 2008, le tour du monde en 2013 en catamaran de sport sans habitacle et sans GPS (remplacé par sextant et cartes papier) et le passage du Nord-Ouest en 2017.

Son prochain défi ? Un tour du monde contre les vents en moins de 100 jours en multicoque. Le record est actuellement détenu par Jean-Luc Van Den Heede dans la catégorie monocoque.

Une passion devenue un métier

Parti faire le tour du monde à 8 ans avec ses parents, Yvan Bourgnon a fait de sa passion pour l’océan son métier. Il se passionne pour les multicoques et parcourt les océans sur des multicoques 60 pieds ORMA, appelés les F1 des mers.

Il remporte la Transat Jacques Vabre en 1997 avec son frère Laurent après avoir remporté en 1995 un triplé jamais égalé : le Mini-Fastner, la Transgascogne et la Mini Transat.

Il détient des records de vitesse et relève des défis de traversée en solitaire dans des conditions extrêmes comme lors de la Route du Rhum en 2002, lorsqu’il reste 5 jours à bord, refusant d’abandonner son bateau retourné ou en 2013 lorsqu’il réussit à boucler le tour du monde en 230 jours à bord d’un catamaran de sport sans habitacle et sans GPS, un défi considéré comme impossible par ses pairs.

Un engagement pour l’océan

En sillonnant les mers du globe, Yvan Bourgnon a pris conscience de la pollution de l’océan par les déchets plastiques. En 2016 il crée l’association The SeaCleaners dédiée à la réduction de la pollution plastique, en mer et à terre.

Il lance les études préliminaires d’un navire révolutionnaire appelé Le Manta (une grande raie pélagique qui filtre l’eau pour se nourrir !) qui pourra collecter les plastiques près des côtes ou dans les zones de courants où se concentrent naturellement les déchets. La construction du navire est envisagée en 2020 – 2021.

 

Yvan Bourgnon sera présent à Nausicaá le lundi 4 novembre 2019 à 19 h 00 dans le cadre des Rencontres avec les Héros de la mer.

Inscrivez-vous ici pour participer à la soirée

Soirée gratuite, sur inscription

Crédit photos bandeau : ChrErard / Creative Commons

Ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ