Publié le 21 octobre 2020

Des nouveaux poissons barbiers dans l’exposition Histoires d’îles

Peut-être avez-vous remarqué l’arrivée de nouveaux petits poissons orange dans le premier bassin d’Histoires d’îles qui se trouve dans l’exposition Des Rivages et des Hommes ?

Ces poissons sont des poissons barbiers qui sont nés à Nausicaá dans le cadre du projet Copefish.

Ce projet rassemble des partenaires aux rôles complémentaires : Nausicaá, l’université de Lille et plusieurs de ses laboratoires dont l’UMR CNRS-ULille-ULCO LOG à Wimereux.

Comment se déroule le projet ?

  • Tout d’abord il s’agit de récupérer les œufs pondus par les espèces présentes dans le lagon tropical avec un filet à plancton,
  • L’équipe de recherche de l’Université de Lille dirigée par le professeur Sami Souissi laisse les œufs incuber dans leurs installations en réserve aquariologique, à ce stade il n’est pas possible de savoir quelles sont les espèces qui ont pondu.
  • Dans le cadre de Copefish, l’équipe de recherche produit l’alimentation des futures larves : essentiellement les copépodes qui sont des petits crustacés planctoniques de plusieurs tailles.
  • Une fois les œufs éclos, les larves de poissons de taille minuscule grossissent grâce à cette alimentation adaptée à leur bouche et à leurs besoins nutritionnels. Plusieurs essais ont été nécessaires à l’équipe de recherche pour aboutir à cette réussite larvaire.
  • Les larves après métamorphoses deviennent des alevins qui sont triés par espèce et répartis dans différents bassins.
  • L’équipe aquariologique de Nausicaá s’occupe de faire grossir les alevins jusqu’à ce qu’il soit possible de transférer les poissons en exposition ou bien en réserve.

Les poissons barbiers ont atteint une taille qui permet à un groupe de rejoindre l’exposition ; une autre partie du groupe part en réserve afin de devenir des géniteurs pour la suite du programme de recherche du projet Copefish.

En savoir plus sur le poisson barbier

Pourquoi le projet Copefish est-il important ?

  • Par la production en grande quantité d’une alimentation adaptée aux larves de poissons tropicaux de très petite taille, le taux de survie de celles-ci est bien meilleur.
  • La finalité scientifique du projet Copefish est de développer une nourriture planctonique adaptée au plus grand nombre d’espèces de poissons marins, pour permettre ainsi leur élevage.
  • Le projet Copefish a déjà permis une première mondiale avec la reproduction de poissons fusiliers à ventre rouge!

Copefish, un incubé au Blue Living Lab

Le projet Copefish, mené par l’Université de Lille sous la responsabilité du professeur Sami Souissi et soutenu par sa filiale de valorisation la SATT Nord, a rejoint le Blue Living Lab de Nausicaá qui accueille des projets innovants en lien avec le monde marin. Le LOG – Laboratoire d’Océanologie et de Géosciences et Nausicaá sont partenaires du projet qui est labellisé Pôle Aquimer et soutenu par la Région Hauts de France.

 

ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ