Publié le 24 mars 2021

Pingouin ou manchot ?

L’un vole et l’autre pas !

Manchots empereurs

Manchots empereurs

Alors qu’en anglais on dit penguin, qu’il s’agisse de l’oiseau qui vit dans l’hémisphère Nord ou dans l’hémisphère Sud, en français on parle de manchot et de pingouin. S’agit-il des mêmes animaux, de la même espèce ou y a-t-il des différences ? Comment les différencier et éviter la confusion ? Et où vivent ces oiseaux, en Arctique, en Antarctique ou ailleurs encore ?

Voici quelques réponses.

Chez les pingouins, il n’en reste plus qu’un !

Pingouin torda (Alca torda), Caithness, Scotland

Pingouin torda (Alca torda), Caithness, Scotland

Les pingouins sont des oiseaux marins que l’on trouve dans l’hémisphère Nord. Ils font partie de la famille des Alcidés qui n’a plus qu’un représentant pour le genre Alca : le Petit Pingouin torda (Alca torda) un oiseau de petite taille, entre 35 et 45 cm.

Les pingouins se trouvent de l’Arctique à la Méditerranée occidentale et en Atlantique nord nichant sur des falaises ou des côtes rocheuses. On rencontre des pingouins Torda sur la côte d’Opale en hiver lorsque ces espèces migratrices passent le long de nos côtes.

Ce sont des animaux grégaires qui vivent en colonie. Dans la famille des Alcidés on trouve aussi mergules, guillemots, stariques et macareux.

 

Les pingouins volent, contrairement aux manchots !

Leurs ailes leur permettent aussi de se propulser sous l’eau pour aller à la poursuite de leurs proies. Nageurs rapides, ils ne peuvent cependant rester sous l’eau qu’une minute ou deux. Ils se nourrissent de petits poissons, de crustacés et de vers marins.

Les manchots

Les manchots appartiennent à la famille des Spheniscidae et n’ont rien à voir avec les pingouins !

Dix-huit espèces de manchots vivent dans l’hémisphère Sud mais pas nécessairement en Antarctique.

En effet, les manchots du Cap que vous pouvez voir à Nausicaá, vivent en Afrique du Sud !

Manchot empereur

Manchot empereur

Le manchot empereur (Aptenodytes forsteri) comme le manchot royal (Aptenodytes patagonicus) vivent en Antarctique mais le manchot de Magellan comme le manchot de Humboldt se trouvent en Amérique du Sud ou en Nouvelle-Zélande pour le manchot pygmée.

Le manchot pygmée se rapproche du pingouin avec une taille de 34 à 42 cm ; le manchot empereur est le plus grand des manchots et peut atteindre une taille de 130 cm. L’UICN classe le manchot empereur comme espèce quasi-menacée.

 

 

D’où vient cette confusion entre manchot et pingouin ?

Avec leur ventres blancs et dos noirs, les manchots ont pu être confondus avec les grands pingouins, cette espèce disparue en 1844 et qui pouvait dépasser les 80 cm.

La confusion vient aussi de l’emploi du mot penguin en anglais ou pingüino en espagnol, Pinguin en allemand.

Le saviez-vous ?

  • Le Kinder Pingui  a un manchot sur son logo !
  • Les pingouins du film Madagascar sont en fait des manchots
  • The Penguin, l’ennemi de Batman est appelé le Pingouin en français alors qu’en anglais c’est bien d’un manchot qu’il s’agit : Oswald Chesterfield Cobblepot tire son surnom de son physique avec son nez crochu, sa petite taille et sa démarche.

De quoi s’égarer !

Manchots sur terre, rapides dans l’eau

Les ailes des manchots, très réduites, ne leur permettent pas de voler, mais sont formidablement adaptées à la nage. Maladroits et lents sur le sol où ils se laissent volontairement glisser  sur la glace, les manchots sont remarquablement agiles et rapides dans l’eau. Leurs ailes leur servent alors de nageoires, et leurs pattes palmées de gouvernail.

Les manchots peuvent rester sous l’eau une quinzaine de minutes, le manchot empereur peut plonger à une profondeur de 500 m quand le manchot pygmée atteint une vitesse de 35 km/h en nageant.

Pas si manchot, après tout !

En savoir plus sur les manchots à Nausicaá

Le saviez-vous ? Pour vivre heureux, vivons séparés !

Gorfou sauteur

Gorfou sauteur

Les manchots auraient trouvé la recette du couple qui dure. En tout cas, le Gorfou sauteur, oui !

Selon une étude menée sur des gorfous sauteurs qui vivent aux îles Malouines ou Auckland, les couples ne passent que quelques mois ensemble le temps de la reproduction et des premiers mois de leur petit. Ils se retrouvent néanmoins l’année suivante !

Les manchots du Cap forment également des couples qui durent. A Nausicaá, ils ont donné naissance à plus d’une vingtaine de bébés manchots depuis leur arrivée en 2006.

 

 

 

 

Pingouins et manchots, des espèces menacées

Les pingouins et les manchots ont quelque chose en commun : ils sont les représentants d’espèces menacées.

Par leur mode de vie sur l’eau, les pingouins comme les guillemots de Troïl sont vulnérables aux hydrocarbures. Le naufrage de navires et les marées noires qui s’ensuivent sont fatals pour ces oiseaux de mer.

En 2002, le naufrage du Prestige a décimé la population entière de Guillemots de Troïl en Espagne.

Le changement climatique est aussi une menace pour ces oiseaux. À cause du changement climatique, les poissons dont les manchots du Cap se nourrissent s’éloignent de leur zone habituelle de pêche. Les parents manchots doivent alors nager de plus en plus loin pour ramener de la nourriture aux poussins et beaucoup de petits meurent de faim en attendant leur retour.

Les pollutions aux hydrocarbures, le tourisme et ses constructions côtières, les captures accidentelles liées à la pêche, et la surpêche de poissons dont se nourrissent les manchots ont fortement impacté leur population.

Nausicaá contribue à la préservation des manchots du Cap en participant à un programme européen de reproduction des manchots ainsi qu’en soutenant les actions de conservation menées par l’association sud-africaine SANCCOB.

 

Crédit photos : Putneymark-wiki, Creatas, Corbis, Olaf Oliviero Riemer

ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ