Crabes, crevettes et crustacés

Le bernard l'ermite commun

bernard l'ermite commun Pagurus bernhardus

Fiche d'identité

Le bernard l'ermite commun

Nom scientifique :
Pagurus bernhardus
Famille :
Paguridae
Classe :
Malacostracés
Phylum :
Arthropoda
Année de description :
H. Milne-Edwards, 1837
Statut UICN :
NE - Non évaluée
Statut CITES :

Non évaluée

Distribution :

Depuis l'Islande et la Norvège jusqu'au Portugal, ainsi qu'en mer Méditerranée et le long des côtes d'Amérique du Nord.

Lieu de vie :

Depuis le bord de mer jusqu'à 140 m de profondeur

Taille :

entre 35 et 100 mm de long.

Alimentation :

Charognard, il se nourrit de cadavres d'animaux ainsi que de débris de végétaux.

bernard l'ermite commun Pagurus bernhardus
 
 
 

Lorsque sa coquille est abîmée ou trop étroite, le bernard l’hermite en recherche une autre.

 
 
 

Le juvénile choisit généralement une coquille de littorine, un mollusque gastéropode. L’adulte préfère celle du buccin appelé aussi bulot, adaptée à sa taille.

Dans certains pays, il est interdit de ramasser des coquillages afin de ne pas priver d’abri le bernard l’hermite.

D’autre part, en tant que charognard, le bernard l’hermite assure une sorte de service sanitaire des fonds marins.

le saviez-vous ?

Où trouver l'animal ?

Le bernard-l'hermite vit principalement depuis le bord de mer jusqu'à 140 m de profondeur, sur les fonds sableux, rocheux et les prairies de zoostères (plantes aquatiques).

Comment le reconnaît-on ?

Comme tout décapode, le bernard l’hermite possède 10 pattes. Les trois paires avant dont ses deux pinces lui servent à se déplacer. Son avant-dernière paire de pattes lui sert à accrocher sa coquille, sa dernière paire arrière l’attache à l’axe central de sa coquille.
Sa pince droite est plus grande que la gauche. Elle lui sert aussi à boucher l’entrée de sa coquille en cas de danger. Par ailleurs, le bernard l’hermite apprécie la compagnie; il lui arrive de partager la surface de sa coquille avec une ou deux anémones. Les tentacules urticants de ces dernières servent de dissuasion. En retour, elles se nourrissent des reliefs de repas de leur hôte.

Quelle est sa particularité ?

Le bernard l’hermite dispose d’une carapace mais incomplète ; son ventre nu le rend vulnérable. Pour se protéger, rien de tel qu’une coquille de gastéropode dans laquelle il rentre à reculons.
C'est le plus grand et le plus commun des bernard l'hermite de l'Europe du Nord-Ouest.

bernard l'ermite commun Pagurus bernhardus

Où le trouver dans Nausicaá ?

des rivages et des hommes

voyages en mer du nord

Le Mag Océan

Parcourez notre Mag Océan

A la une

Un traité sur la biodiversité en haute mer

Plus de 80 Etats rassemblés aux Nations-Unies à New York ont déjà signé le traité international sur la protection de la biodiversité en haute mer.

banc de mérous ile de malpelo

Article

Quels enjeux pour la COP 28 ?

La 28e COP pour le climat a lieu à Dubaï du 30 novembre au 12 décembre 2023, l’occasion d’un premier Bilan Mondial 8 ans après l'Accord de Paris.

Article

Troisième session pour un traité mondial contre la pollution plastique

Les nations du monde se sont réunies au Kenya du 13 au 19 novembre 2023 pour s’accorder sur un traité contre la pollution liée au plastique.