Le lézard à collerette

Le lézard à collerette

  Reptiles et amphibiens

Le lézard à collerette

Fiche d'identité

Le lézard à collerette

Nom scientifique :
Chlamydosaurus kingii
Famille :
Agamidae
Classe :
Reptile
Phylum :
Chordata
Année de description :
Gray, 1825
Statut UICN :
LC - Préoccupation mineure
Distribution :

Il vit dans le Nord de l’Australie et dans le Sud de la Nouvelle Guinée.

Lieu de vie :

Savanes arborées, forêts tropicales et tempérées chaudes.

Taille :

Le lézard à collerette mesure généralement entre 80 et 90 cm pour les mâles et environ 60 cm pour les femelles.

Alimentation :

Chenilles, cigales, scarabées, fourmis, sauterelles et petits lézards.

 

S. Spielberg s’est inspiré de ce lézard pour créer le Dilophosaurus pour Jurassic Park

Le saviez-vous ?

Le lézard à collerette est parfois difficile à repérer : comme les écureuils, il se tient caché en tournant autour des troncs d’arbre pour ne pas se trouver dans le champ de vision de son potentiel prédateur.
Il descend à terre pour chasser : il se laisse tomber de son arbre, attrape ses proies et y remonte pour les manger. Il se nourrit principalement d’insectes et de petits lézards.
Cette espèce est ovipare. La reproduction a lieu pendant la saison des pluies. La femelle pond alors une douzaine d’œufs qu’elle enfouit dans le sol pour les protéger des prédateurs. La période d’incubation dure environ 70 jours.

Où trouver l'animal ?

Emblème de la faune australienne, ce lézard est un animal arboricole qui doit son nom à la collerette qu’il arbore.

Ce lézard est une espèce endémique : il ne vit qu’en Australie et au Sud de la Nouvelle Guinée. Le lézard à collerette vit dans les savanes arborées et dans les forêts tropicales et tempérées chaudes. Il passe la plupart de son temps sur les troncs, arbustes et dans les arbres.

Comment le reconnaît-on ? 

Sa coloration peut varier suivant son lieu de vie. Son corps peut être gris, marron ou brun orangé. Le bas de sa collerette peut être orange, jaune, noir ou gris. Sa queue représente les deux tiers de la longueur totale de son corps.Ce lézard doit son nom à sa collerette colorée, appelée « chlamyde » dont le diamètre peut dépasser les 30 cm. En temps normal, cette collerette est collée à sa nuque et forme une sorte de cape. Il semblerait que cette dernière soit richement vascularisée et qu’elle joue un rôle dans la régulation de sa température corporelle.
Le lézard à collerette mesure généralement entre 80 et 90 cm pour les mâles et environ 60 cm pour les femelles.

Quelle est sa particularité ? 

  • Le lézard à collerette est le seul représentant du genre Chlamydosaurus.
  • Le lézard à collerette est doté d’un organe olfactif appelé organe de Jacobson. Cette particularité lui permet de percevoir les différentes odeurs de son environnement.
    Il est également surnommé « le dragon d’Australie ». Et pour cause ! Lorsqu’il se sent menacé, il déploie sa collerette, ouvre sa gueule en grand et se dresse sur ses pattes arrières pour intimider l’adversaire. Il peut alors émettre des sifflements, frapper le sol avec sa queue et même foncer sur son ennemi. Il s’agit en fait d’un coup de bluff pour paraître dangereux : ce lézard d’Australie est en réalité craintif et inoffensif. 
  • Ce lézard est très agile et très rapide. Il préférera toujours la fuite à l’affrontement. S’il ne parvient pas à impressionner son adversaire, il changera de méthode et s’enfuira en se dressant sur ses pattes postérieures et il utilisera sa queue comme « stabilisateur ».
  • Cette espèce est ovipare. La reproduction a lieu pendant la saison des pluies. La femelle pond une douzaine d’œufs qu’elle enfouit dans le sol pour les protéger des prédateurs. La période d’incubation dure environ 70 jours.

Le Mag Océan

Parcourez notre Mag Océan

A la une

Tribune de Nausicaá sur les grands fonds marins

Face à la menace de l’exploitation minière des grands fonds marins, mobilisons-nous pour leur protection !

Faune abyssale ifremer

Article

Géographie des abysses : à quoi ressemblent les grands fonds marins ?

Imagine-t-on que sous la surface de l’océan se trouve un monde fait de plaines, de monts sous-marins, de fosses et de volcans ?

Article

Grands fonds marins : leur avenir toujours en suspens !

L'avenir des grands fonds marins en jeu à l’AIFM : moratoire ou exploitation minière ?