Connaissez-vous Laurent Ballesta ?

©Caroline Ballesta – Gombessa Expeditions

Date de Naissance : 15 mai 1974

Nationalité : Française

Domaine d’activité : Photographie sous-marine

Profession : Biologiste marin et photographe naturaliste

 

 

 

Qu’est-ce qui fait de Laurent Ballesta un héros de la mer ?

Biologiste marin et photographe naturaliste, Laurent Ballesta est un habitué des plongées au caractère exceptionnel. À son palmarès : des photographies sous-marines à -190 m de fond, des images du cœlacanthe, un poisson fossile vivant dans le canal du Mozambique et un face à face avec 700 requins. L’exceptionnel est son quotidien. Il a été 3 fois lauréat du Plongeur d’or au Festival de l’Image Sous-Marine d’Antibes.

Qui est Laurent Ballesta ?

Photographe sous-marin naturaliste, il est l’auteur de 13 livres dédiés à la photographie sous-marine. Il publie régulièrement des portfolios dans des magazines de la presse française et internationale et a travaillé pendant 12 ans comme conseiller scientifique en milieu marin de Nicolas Hulot sur l’émission Ushuaia Nature de 1999 à 2011.

Ces missions scientifiques et naturalistes l’emmènent en plongée pour y observer des comportements de reproduction de requins gris de récif en 2004 en Polynésie française ou découvrir des nouvelles espèces en plongée profonde comme en Nouvelle-Calédonie en 2008.

Un mystère scientifique, un défi de plongée et la promesse d’images animalières inédites sont les 3 éléments qui motivent Laurent Ballesta. 

En 2010, il réalise la première photographie sous-marine à -190 m de fond, au large de Nice, en Méditerranée. Cette expérience de plongée profonde lui sert à préparer son projet suivant : aller à la rencontre de Gombessa, le coelacanthe, un poisson fossile vivant dans le canal du Mozambique.

Entre 2010 et 2013, il y plonge à plusieurs reprises pour effectuer les premiers protocoles scientifiques sur un spécimen vivant et rapporte des images du cœlacanthe prises à 120 m de profondeur. Le récit de cette aventure avec des images inédites sur ce poisson mythique est publié en 2014.

En 2015, il part en terre Adélie en Antarctique avec un autre photographe, Vincent Munier et plonge dans les eaux glacées de l’océan Austral. Il rapporte de ses plongées des images de la faune marine et des jardins profonds d’Antarctique jamais illustrés auparavant. Plongées extrêmes à une température de -1,8°C à 120 m de profondeur pour une durée inédite de 3 h 45.

En 2017, il passe 24 heures sous l’eau dans la passe de Fakarava, dans l’archipel de Tuamotu pour y photographier les mérous et les requins gris de récif attirés par ce rassemblement exceptionnel de poissons venus se reproduire. Cette expédition a mis Laurent Ballesta et son équipe face à 700 requins gris.

Ces expéditions exceptionnelles ont fait l’objet de livres et de documentaires aux images rares.

En 2017, il est fait Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

700 requins dans la nuit et lui et lui et lui

En 2017, son projet le mène à la passe de Fakarava, classée réserve de biosphère par l’Unesco dans l’archipel de Tuamotu pour y photographier les mérous qui s’y rassemblent lors du solstice d’été pour se reproduire. Les requins gris de récif abondent aussi en ces lieux, attirés par les proies faciles que représentent les mérous.

Ce projet a mobilisé Laurent Ballesta et son équipe pendant 21 semaines et a totalisé 3000 heures de plongée sur les 4 années d’expédition. Laurent Ballesta a fait une plongée de 24 heures à 20 m de profondeur avec un protocole unique de décompression (6 heures au lieu des 20 heures habituelles) dans le but de pouvoir observer sans interruption ce phénomène exceptionnel de rassemblement animal. La plongée s’est effectuée sans cage au milieu des requins.

La modélisation en 3D et l’utilisation de la technique du Bullet time shot ont permis de visualiser les techniques de prédation de la horde de requins.

Laurent Ballesta et Nausicaá

Laurent Ballesta est l’invité de Nausicaá le 2 avril 2019. A partir de 19 heures Laurent Ballesta vous présentera les quatre expéditions Gombessa qui lui ont permis dans des conditions extrêmes de rapporter des images inédites du cœlacanthe en Afrique du Sud, des chasses nocturnes des requins gris de récif dans la passe de Fakarava en Polynésie française ou encore l’exploration des écosystèmes profonds en Antarctique.

Un temps d’échange vous permettra de poser à Laurent Ballesta toutes vos questions.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles, inscription obligatoire ici.

 

L’ACTUALITE NAUSICAÁ

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ