Publié le 25 mai 2021

Terre de golf depuis plus d’un siècle, le Boulonnais compte trois des plus beaux golfs de la région Hauts de France, pour ne pas dire de l’Hexagone !

 

Wimereux : un links à l’écossaise

Nulle par ailleurs sur la côte d’Opale vous pourrez réaliser un swing avec la mer en toile de fond. On s’y mettrait rien que pour profiter des panoramas ! A flanc de falaise, le golf de Wimereux possède un atout majeur : son cadre. Sublime. Vertigineux même. Sur le parcours, le temps semble comme suspendu. Vous êtes loin de tout, seul face à la nature et à vous-même. Au-delà de son écrin, le golf de Wimereux est considéré par les golfeurs avertis comme un links auquel il faut se mesurer. Un links à l’écossaise. Son parcours vallonné aux larges fairways et aux greens d’excellente qualité, satisfait les golfeurs les plus exigeants. Sachez pour la petite histoire, qu’il est l’un des plus anciens golfs français. Construit en 1901, en pleine vogue des bains de mer, il a du être reconstruit après les affres de la Grande Guerre.

 

Hardelot : une station pour deux golfs

Considéré comme l’un des plus beaux sites golfiques d’Europe, Hardelot accueille chaque année plus de 40 000 golfeurs du monde entier. Britanniques, Écossais, Français, Belges, Néerlandais, Américains, tous, sont d’accord pour dire que les fairways de cette station ont une saveur particulière. D’abord, parce qu’il n’y a pas un mais deux golfs à Hardelot, avec chacun leurs structures d’entrainement, chacun leur club house et chacun leur parcours de 18 trous. Et quels parcours !

 

Le Golf des Pins

Immergé dans une magnifique pinède, le golf des Pins de type links se veut plat et très rapide. Il est plébiscité des Britanniques et Écossais pour son côté technique. A l’instar de Wimereux, il est l’un des plus anciens golfs de la région. Construit en 1906, il n’y avait, à l’origine, qu’un parcours de 9 trous qui débutait sur le haut d’une des tours du château (qui appartenait au fondateur de la station) ! En très mauvais état après la Première Guerre Mondiale, il fut reconstruit par l’architecte britannique Tom Simpson, le « Monsieur Golf » en France et à l’étranger.

 

Le Golf des Dunes

Plus récent (1991), le Golf des Dunes se révèle très différent du Links des Pins situé à seulement deux kilomètres. De type « target », il est plus américain, plus vert et plus lent, la balle est plus réceptive. Son tracé moderne et son environnement unique entre lacs, buttes dunaires et vallons boisés, contribuent largement à sa réputation. On y joue en sentant le vent de la mer les pieds bien au sec !

 

Rencontres avec la Nature

plongez au coeur de l’expérience Nausicaá