Eutrophisation, une pollution de l’eau ?

eutrophisation

Eutrophisation. Derrière ce terme un peu technique se cache un phénomène que vous avez pu observer en vous promenant en bord de mer : la mer qui mousse !

La mer qui mousse, un phénomène naturel

eutrophisationLa mer qui mousse est un phénomène naturel lié à la présence d’une algue unicellulaire de quelques micromètres de diamètre, la Phaeocystis globosa qui, rassemblée en grandes colonies forme une mousse abondante. La taille de ces colonies est importante et les brouteurs tels que les copépodes (petits crustacés) ou le microzooplancton peuvent difficilement les manger, ce qui explique leur développement.

C’est la décomposition de la Phaeocystis qui crée cette mousse accentuée par le vent ou la mer agitée. Le mucus qui entoure la micro-algue s’émulsionne alors à la manière d’un œuf en neige. Cette algue n’est pas toxique, elle peut cependant gêner les pêcheurs en obstruant leurs filets.

 

Pourquoi appelle t’on ça « Vert de mai » ?

eutrophisationCe phénomène est appelé localement Vert de mai car il se produit généralement au printemps lorsque les jours sont plus longs et la lumière plus présente. La combinaison de sels minéraux, d’eau, de dioxyde de carbone et de l’énergie du soleil provoquent la photosynthèse et on parle alors de bloom phytoplanctonique c’est-à-dire d’une forte croissance du plancton.

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que l’eutrophisation ?

eutrophisationL’eutrophisation se produit par excès de fertilisation de l’environnement. Les éléments nutritifs des engrais peuvent être transportés par les eaux souterraines et les rivières jusqu’aux eaux côtières et favoriser la croissance des algues.

L’excès d’algues nourri par les nitrates et les phosphates empêche la lumière de passer et perturbe la croissance d’autres espèces végétales. Le mucus visqueux de Phaeocystis s’accumule dans les branchies des mollusques et des poissons les empêchant de filtrer l’eau de mer ou de respirer.

La décomposition du phytoplancton par les bactéries consomme la quasi-totalité de l’oxygène en milieu confiné comme dans un estuaire. On parle d’asphyxie ou d’anoxie du milieu qui impacte la survie des espèces végétales ou animales.

L’eutrophisation accentue les phénomènes de bloom et leur occurrence. Le phénomène naturel devient problématique pour l’écosystème marin.

Comment lutter contre l’eutrophisation ?

Les activités humaines ont des répercussions sur ce phénomène. Diminuer les phosphates dans les lessives, faire un emploi raisonné des engrais dans l’agriculture et dans les jardins, adopter des comportements positifs pour le climat sont autant de pistes pour l’équilibre des océans.

 

Crédit photos : G.Mannaerts CC BY-SA 4.0, Brocken Inaglory CC BY-SA 3.0, Lamiot CC BY-SA 4.0.

L’ACTUALITE NAUSICAÁ

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ