Publié le 19 avril 2021

Saviez-vous qu’à Nausicaá la chasse aux œufs c’est toute l’année ?

 

Banc d'harengules écailleux dans le bassin de la haute mer

Banc d’harengules écailleux dans le bassin de la haute mer

L’écosystème du grand bassin de la haute mer a bien évolué depuis l’ouverture de l’extension en 2018 et s’est équilibré au fil des mois ; de nombreuses espèces s’y reproduisent désormais.

Les soigneurs de Nausicaá ont placé dans le grand bassin de la haute mer un collecteur d’œufs afin de quantifier et d’identifier les espèces qui se reproduisent.

Ce sont des milliers d’œufs qui sont pondus !

Une fois récupérés une partie des œufs est confiée à l’équipe du projet COPEFISH qui se charge d’incuber les œufs et de produire l’alimentation la mieux adaptée à leur bouche et leurs besoins nutritionnels.

Lorsque les larves deviennent des alevins, il devient possible d’identifier les espèces. On compte donc des poissons chauves-souris (Platax orbicularis), des sélènes royales (Selene vomer), des sardines caillées  (Harengula clupeola), des gorettes (Haemulon sp) et des pompaneaux (Trachinotus goodei).

Première à Nausicaá, reproduction réussie de poissons fusiliers à ventre rouge

Qu’est-ce que le projet Copefish ?

Le Projet COPEFISH avance depuis plusieurs années avec NAUSICAA et une équipe de chercheurs de l’Université de Lille (Laboratoire LOG de Wimereux) sous la responsabilité scientifique du Professeur Sami Souissi. Ce projet labellisé en 2011 par le Pôle AQUIMER a pour objectif d’accroître les connaissances sur la reproduction des poissons marins, tout particulièrement en ce qui concerne la nutrition durant le développement des larves en utilisant notamment les cultures du plancton. Le projet bénéficie du soutien de la Région Hauts de France.

En savoir plus sur Copefish

 

 

Crédit photo bandeau : Louise Merlier

ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ