La Blue Society, un océan d’opportunité

Aucune vie sur terre ne peut exister sans l’océan. Repenser notre vision de l’avenir en intégrant les ressources que nous offre l’océan, c’est ce que propose la Blue Society.

Si l’on dresse le bilan de l’état de l’océan, les premières informations sont alarmantes. En effet, 80 % des espèces pêchées sont surexploitées, 80 % des pollutions marines ont une origine terrestre. L’océan subit les effets du réchauffement global comme la fonte des glaces, l’acidification des océans et la montée des eaux.

Le développement des sociétés modernes et les activités humaines depuis la révolution industrielle ont un impact indéniable sur l’environnement marin. Les conséquences sont plus graves pour les pays les moins riches.

Mais il ne faut pas oublier quel formidable potentiel et quelle machinerie extraordinaire l’océan mondial représente pour la vie sur terre.

  • 75 % des zones très profondes restent inexplorées,
  • Entre 1 et 50 millions d’espèces restent à découvrir,
  • 80 % des ressources minérales terrestres sont en mer,
  • 50 % de l’oxygène que nous respirons vient du plancton,
  • L’océan régule les échanges gazeux et limite les effets du changement climatique.

Dans de nombreux domaines, l’humanité peut compter sur les ressources de l’océan pour répondre à ses besoins : nourriture, santé, habitat, emploi, transport, loisirs que nous pouvons traduire comme étant les services rendus à l’homme par l’océan.

La valeur des ressources marines a été évaluée à 16 mille milliards d’euros.

Réinventer une société, une société bleue

Nous sommes à un moment de notre histoire où nous devons réinventer une société dans laquelle l’océan trouve une place centrale. Cette société doit pouvoir satisfaire les besoins des 7 milliards d’humains sur cette planète. Elle doit aussi préserver les ressources et les services rendus par les océans pour les générations à venir.

Développement durable et respect des ressources

La Société bleue s’appuie sur les piliers du développement durable (économie, société, environnement) en ajoutant l’aspect politique et culturel. Ainsi d’un point de vue social, la Blue society tient à assurer des moyens de subsistance équitables et durables ; d’un point de vue économique, à utiliser la valeur des services rendus par les écosystèmes marins ; d’un point de vue écologique, à adopter une gestion durable pour assurer le fonctionnement et la résilience des écosystèmes ; d’un point de vue culturel, à encourager la préservation des traditions culturelles et la recherche d’une bonne qualité de vie ; enfin d’un point de vue politique, à implanter une gouvernance effective des océans pour arriver à un équilibre entre les peuples, les pays et les générations.

Les fondements de la Blue Society

  • La Blue Society vise au bien être de l’homme

Les actions de la Blue Society sont envisagées dans l’intérêt de l’humanité. La protection de la nature et la préservation de l’océan nous intéressent dans le sens de leur importance pour l’avenir de l’humanité.

  • La Blue Society, une vision positive de l’avenir

Créer la Blue Society, c’est stipuler que les problèmes économiques, sociaux et environnementaux actuels ne sont pas une fatalité. Sans nier la réalité, la Blue Society affirme que des solutions sont possibles, que l’espoir existe et que l’on peut transformer la crise en opportunité en réinventant la société.

  • L’Océan au cœur de la Blue Society

L’équilibre naturel de la planète passe par l’océan car il peut offrir aux hommes des opportunités nouvelles pour son avenir. La Blue Society, c’est penser que l’Océan représentera une grande partie de la solution pour sortir de la crise actuelle.

  • La Blue Society, une société durable

La Blue Society est créée dans un souci d’assurer l’avenir de l’humanité : elle intègre la solidarité entre générations et le respect des droits des générations futures dans la perspective d’une vie meilleure. Ainsi les actions entreprises devront prendre en compte le long terme afin que l’humanité puisse vivre en utilisant les intérêts dégagés par la nature sans entamer son capital. Il s’agit donc de ne pas compromettre nos ressources ou les services écologiques fournis par les océans d’ici quelques décennies, voire quelques siècles.

  • La Blue Society, une société équitable

La Blue Society doit bénéficier à tous : ceux qui vivent dans des pays riches comme ceux qui vivent dans des pays en développement, quels que soient leur origine, leur culture, leur milieu social. Elle s’appuie sur les échanges d’expérience, le partage des connaissances, la prise en compte des savoirs de toutes les communautés humaines.

  • Chacun doit pouvoir s’approprier la Blue Society

La Blue Society, c’est croire au rôle décisif des citoyens. Elle se base sur une vision lucide de l’avenir et une conception nouvelle du développement durable et de l’océan. Elle doit réinventer la façon de travailler ensemble. Elle doit prendre des décisions en impliquant les citoyens, les décisionnaires, les scientifiques et en s’appuyant sur la concertation et la communication.

  • La Blue Society, une société de progrès

Participer à la mise en place d’une Blue Society, c’est faire preuve d’inventivité, de créativité. C’est repenser la place de l’homme sur la planète en sortant de nos référentiels habituels et du tout-économique. C’est croire au progrès à travers la technologie, la science, la connaissance, les savoir-faire et la culture. La Blue Society vise à la création de nouvelles ressources et de nouveaux emplois en s’appuyant sur des projets et des expériences inédits.

Ceci peut vous intéresser

Plongez au coeur de l’expérience NausicaÁ