PLANETA OCEANO

Depuis 2007, Planeta Oceano œuvre pour la conservation et la restauration des environnements côtiers et marins, en particulier au Pérou et sur les raies mantas.

Dans le cadre de sa mission de préservation des raies mantas au nord du Pérou, Planeta Oceano mène des actions de recherche visant à approfondir la compréhension de l’écologie spatiale de cette espèce, autrement dit, le lien entre les raies mantas et leur environnement (mouvements, comportements, habitats…).

L’association développe également des initiatives de recherche, d’éducation et de sensibilisation à l’environnement en engageant la participation des communautés et acteurs locaux.

Les raies mantas

La raie manta est une espèce emblématique très vulnérable. On estime qu’une des populations les plus importantes au monde de l’espèce migrerait de l’Équateur vers les eaux du nord du Pérou, où elle est victime de pêche accidentelle.

Cette menace combinée au faible taux de reproduction de sa population, mettent en péril sa conservation malgré des mesures visant à les protéger.

 

© Digital Vision

Nausicaá et Planeta Oceano

Nausicaá et son Fonds de Dotation se sont engagés à valoriser les actions de Planeta Oceano pour informer et sensibiliser le plus grand nombre à la préservation des raies mantas, et à lever des fonds pour soutenir les travaux de recherche de l’association.

Vous aussi, participez à la préservation des raies mantas en faisant un don dédié à cette action !

© Magnus Larsson-iStock

Que s’est-il passé en 2020 ?

L’accompagnement du Fonds de Dotation de Nausicaá a permis de traiter les données scientifiques collectées depuis 3 ans. Ces données concernent le suivi de 10 raies Manta grâce à 5 balises acoustiques et 5 balises satellite.

  • Les données télémétriques ont été analysées avec l’aide de l’université de Stanford. L’article publié en février 2021 décrit les mouvements et les habitudes des raies mantas durant les différentes phases de la journée que ce soit en profondeur ou hors de leur zone habituelle.
  • Les données collectées durant 3 ans par les pêcheurs locaux et les citoyens-scientifiques ont abouti à l’élaboration de recommandations visant à réduire les prises accidentelles dans le nord du Pérou.
  • Ce travail scientifique s’accompagne de la sensibilisation du grand public, étudiants et locaux par du matériel pédagogique mettant en avant la vulnérabilité de l’espèce et son besoin de conservation.
  • Enfin une initiative a été pilotée pour faire vivre une « communauté raie Manta » en ligne de façon à échanger entre les pêcheurs locaux et les touristes pour la promotion de l’écotourisme.

 

 

Informations de suivi de deux raies manta océaniques marquées avec des ballises satellites pop-up dans la région de Tumbes. du Pérou en 2018 (Andrzejaczek et al. 2020)

Le saviez-vous?

La raie manta est vivipare aplacentaire (anciennement appelée ovovivipare), c’est-à-dire que les œufs éclosent à l’intérieur du corps de la femelle. Les jeunes sortent déjà autonomes du ventre de leur mère.

Elle donne généralement naissance à un petit à la fois mesurant déjà 1,20 à la naissance.

Ces raies peuvent sauter hors de l’eau, notamment lors de la parade majestueuse qui précède l’accouplement.

D’autres espèces de raies sont à voir dans les expositions de Nausicaá.

 

© Nausicaa

Les raies à Nausicaá