Publié le 21 juin 2021

Quels animaux vivent en Arctique ?

Autour du cercle polaire arctique, le froid n’empêche pas la vie animale. Sur terre ou en mer, la faune se développe et s’adapte aux conditions de vie particulières qui règnent au pôle Nord.

Le krill, base de nourriture pour de nombreuses espèces

Comme en Antarctique, le krill et le plancton, représentants des micro-organismes, abondent dans les eaux froides de l’Arctique.

Pourquoi ? La rencontre de courants marins nord-sud fait remonter des nutriments nécessaires à la prolifération du plancton végétal qui nourrit le plancton animal comme le krill, ces petits crustacés à la base de nombreuses chaînes alimentaires dans les régions froides.

Poissons

Comparé à l’Antarctique, l’Arctique compte plus d’espèces de poissons – 416 contre seulement 274 dans l’hémisphère Sud.

Le réchauffement de l’océan fait apparaitre de nouvelles espèces qui se déplacent vers le Nord pour rechercher la fraicheur de l’eau des côtes du Groenland comme le maquereau, le hareng, le thon rouge de l’Atlantique et la morue.

A contrario, le flétan est plus difficile à trouver durant les mois les plus chauds.

La fonte des glaces apparait donc comme une opportunité pour la pêche commerciale. Pour éviter la menace d’une pêche non réglementée dans ces eaux autour du pôle Nord, un accord international a été signé en 2018 par l’Union européenne et les pays de la région arctique (Canada, Etats-Unis, Danemark, Islande, Norvège et Russie) ainsi que la Chine, le Japon et la Corée du Sud afin de suspendre toute pêche commerciale en haute mer dans l’océan Arctique central.

Cet accord juridique contraignant bloque la pêche pendant au moins 16 ans.

A lire : quels animaux vivent en Antarctique

Oiseaux

On dénombre 280 espèces d’oiseaux dans les régions arctiques. Elles se répartissent entre les zones terrestres comme les chouettes harfangs des neiges et les faucons, les zones maritimes où les oiseaux marins comme les albatros, sternes, goélands et guillemots se retrouvent, ou encore dans les zones marécageuses où vivent les oies, cygnes et canards.

La plupart de ces oiseaux viennent nicher l’été en colonies sur les falaises côtières ou dans la toundra pour profiter de l’abondance de nourriture.

Peu d’espèces demeurent sur place pendant l’hiver. Pour résister au froid, elles se sont adaptées et ont développé un corps plus gros et des extrémités plus petites mais la plupart quittent les régions polaires lorsque les températures baissent à la recherche de régions plus clémentes en Europe.

Le saviez-vous ? Les chouettes et les lagopèdes ont des plumes sur les pattes qui les isolent du froid !

Ces oiseaux arborent en hiver un plumage blanc, camouflage efficace contre les prédateurs.

Les pingouins sont au pôle Nord !

pingouin torda, faune arctique, pôle Nord

Pingouins torda

Dans la famille des Alcidés, on rencontre des guillemots, mergules, macareux et bien sûr des pingouins torda. Ils restent près des côtes tout en passant la majeure partie de leur temps en mer.

A ne pas confondre avec les manchots qui eux vivent dans l’hémisphère Sud.

Connaitre les différences entre manchots et pingouins

 

 

 

Mammifères terrestres

ours polaire et ses oursons, pôle nord Nausicaa

Ours polaire © Creatas

Contrairement à l’Antarctique où la vie se concentre sur les côtes, des mammifères terrestres vivent au pôle Nord.

Qui dit pôle Nord, dit ours polaire.

Animal représentatif de la faune polaire, l’ours blanc symbolise l’espèce qui doit faire face au changement climatique. En effet, la fonte de la banquise réduit la surface de son habitat naturel et rend sa survie de plus en plus problématique.

En savoir plus sur les menaces qui pèsent sur l’ours polaire

Il n’est pas le seul à vivre dans les zones arctiques. Rennes, bœufs polaires, lemmings, renards polaires ou encore gloutons évoluent dans les paysages polaires.

Ils se nourrissent et se reproduisent pendant l’été et entament une migration vers la taïga, forêt boréale qui borde la toundra, quand arrive l’hiver.

Face à l’hiver polaire, les animaux adoptent différentes stratégies pour survivre.

Certains s’isolent du froid grâce à un pelage ou un plumage plus épais ou encore grâce à un matelas de graisse corporelle. D’autres vivent sous la neige comme les lemmings et se nourrissent de plantes. Enfin certains hibernent.

Mammifères marins

Narval, faune polaire, ArctiqueLes cétacés sont présents dans les eaux de l’océan Arctique. On y croise la baleine franche Eubalaena glacialis, la baleine du Groenland Balaena mysticetus, la baleine de Minke Balaenoptera acutorostrata. Mais aussi le béluga blanc Delphinapterus leucas et le narval Monodon monoceros.

Les baleines montent dans les hautes latitudes en été pour y trouver une nourriture riche. Elles migrent vers des latitudes plus tempérées en hiver.

La chasse à la baleine a pesé lourdement sur ces populations animales. Malgré les interdictions de chasse adoptées par la Commission Baleinière Internationale certaines espèces comme la baleine franche sont considérées comme en danger critique par l’UICN.

Les pinnipèdes

Morse, pinnipède en Arctique, faune polaireComme l’ours polaire, les espèces des phoques et de morses souffrent de la réduction de leur habitat causée par la fonte de la banquise.

Phoque barbu et phoque annelé se trouvent dans les eaux arctiques comme les lions de mer de Steller ou les otaries à fourrure. Le morse, impressionnant avec un poids pouvant atteindre les 1 200 kilos et de longues défenses.

Chassés pour leur graisse et fourrure, ces mammifères sont maintenant menacés par les polluants chimiques qui s’accumulent dans leur graisse.

 

 

 

Dans l'oeil du Climat, exposition immersive à NausicaaFonte des glaces, montée des eaux, ouragans, incendies… un voyage spectaculaire vous attend : 430m2 de projections du sol aux murs et une immersion sonore pour découvrir et vivre les effets du réchauffement climatique ! Une immersion totale pour comprendre votre pouvoir d’agir au quotidien.

En savoir plus sur l’exposition Dans l’œil du Climat

 

 

Bateau pris dans les glaces en antarctique, exposition de Christian Clauwers

L’exposition « Sentinelles du climat » de Christian Clauwers est à voir jusqu’en janvier 2022.

L’exposition est accessible dans le hall de Nausicaá.

Découvrez le livre de Christian Clauwers en vente dans la boutique de Nausicaá.

 

 

 

Sources :

oceanpolaire.org

Institut polaire français

 

Crédits photo : Nataliya Kollegova-Pixabay, Digital Vision

ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ