Naissances de l’été à Nausicaá : des platax et des poissons-clowns

Carnet rose à Nausicaá ! Des bébés poissons-clowns et des jeunes platax ont rejoint les aquariums de l’exposition « Des Rivages et des Hommes ».

Régulièrement Nausicaá est le théâtre de naissances, signes du développement harmonieux de nos animaux.

Des jeunes platax dans l’exposition Mangrove

© Nausicaa

Impossible de rater les platax adultes qui évoluent dans le bassin tropical de Nausicaá. Présents pour certains depuis 1991, ces poissons très curieux s’approchent des visiteurs et « photobombent » nombre de clichés par leur habitude de passer devant le nez des visiteurs, qu’ils soient sujet de la photo ou pas. Ces poissons adultes se sont reproduits et les juvéniles ont rejoint l’exposition Mangrove. Comme leurs congénères sauvages, ils y évoluent parmi les racines des palétuviers.

Ces jeunes poissons ont une morphologie totalement différente de celle de leurs parents. En effet, de couleur noire, ils ont une forme tout en longueur avec de grandes nageoires anale et dorsale. Cette apparence de feuille serait une tactique pour se préserver des prédateurs.

Adulte, le platax est identifiable par son corps aplati argenté qui s’est développé en largeur et ses deux bandes noires verticales. Il peut atteindre 60 cm.

Des bébés poissons-clowns dans l’espace Jungle de corail

© Dominique Mallevoy

Des bébés poissons-clowns ont rejoint leur aquarium écrin de l’espace Jungle de corail il y a quelques jours. Mesurant quelques centimètres, ils ressemblent déjà physiquement à leurs parents et vivront bientôt en association avec l’anémone qui les protègent des prédateurs. Adultes, ils pourront mesurer jusqu’à 11 cm.

Comment se passe la reproduction des poissons à Nausicaá ?

Vous avez peut-être remarqué un objet flottant à la surface du lagon tropical. Il s’agit d’un tube qui collecte les œufs des poissons dont majoritairement des œufs de platax, les plus gros et les plus nombreux. Chaque femelle peut produire jusqu’à 150 000 œufs par ponte. Les platax se rassemblent pour la ponte généralement au coucher du soleil, surtout à la pleine lune et à la nouvelle lune.

Chaque matin, les œufs collectés sont récupérés et déposés dans des cuves d’incubation.

Préparées quelques jours avant l’arrivée des œufs, ces cuves contiennent une eau verte, un « bouillon » composé d’eau de mer, d’algues et de rotifères dans lequel les œufs vont éclore et les larves ensuite se nourrir. Pour que les larves grandissent, le travail du soigneur consiste à trouver une nourriture adaptée à la taille de la larve – et à sa bouche et de qualité suffisante pour la croissance du poisson ; une tâche délicate qui demande un suivi régulier.

Au bout de 3 à 4 mois, les platax ont atteint une taille suffisante pour être présentés aux visiteurs.

Chez les poissons-clowns cela se passe différemment. Les œufs sont pondus par la femelle sur une surface à laquelle ils peuvent adhérer et sont fécondés ensuite par le mâle. Celui-ci assure l’oxygénation des œufs en brassant l’eau pendant la période d’incubation qui dure de six à dix jours. En récupérant les œufs la veille de l’éclosion, les soigneurs les placent en réserve pour faire grandir les nouveau-nés.

Élever des poissons pour préserver et étudier le milieu

Comme pour d’autres espèces à Nausicaá telles que les méduses ou le corail, l’équipe des soigneurs privilégie la reproduction et l’élevage dans ses propres aquariums. Cela permet de limiter les prélèvements dans le milieu naturel, et également d’observer de très près le cycle de vie des animaux, permettant ainsi de faire progresser les connaissances scientifiques.

Ceci peut vous intéresser

PLONGEZ AU CŒUR DE L’EXPERIENCE NAUSICAÁ