A la recherche des requins baleines avec MEGAPTERA

Crédit: Jeremy BISHOP – Unsplash

Le requin baleine est le plus grand poisson au monde mais aussi l’un des plus méconnus. Inoffensif pour l’Homme, il est aujourd’hui menacé d’extinction. Dès le mois de novembre et durant tout l’hiver, les requins baleines se regroupent notamment le long des côtes de Djibouti en Afrique, où se concentre une grande quantité de plancton. Pour les scientifiques, il s’agit d’un moment privilégié pour se rapprocher de ces animaux et les étudier.

 

C’est le cas de l’association française MEGAPTERA, dédiée à l’observation, la connaissance et la protection des mammifères marins et du requin-baleine. MEGAPTERA mène depuis 15 ans des actions de recherche, d’éducation et de conservation autour de cette espèce.

 

Les expéditions sur le terrain permettent à l’équipe d’éco-volontaires de poser des balises satellites sur ces requins et de les photographier. Par la suite, les précieuses données récoltées permettent aux scientifiques de mieux comprendre les déplacements et le mode de vie de ces requins. Les résultats de ces études permettront aux acteurs locaux mais aussi internationaux de prendre les bonnes mesures pour préserver cette espèce en danger ! Les Aires Marines Protégées peuvent, par exemple, faire partie des solutions pour protéger ces requins et permettre aux activités économiques de se développer de manière durable et respectueuse de l’environnement marin.

 

Retour sur deux expéditions avec MEGAPTERA et Nausicaá

 

Crédit: Husain AL QALLAF – Megaptera

En 2016 et 2017, Nausicaá

a contribué à deux missions organisées par MEGAPTERA pour étudier les requins baleines dans le Golfe de Tadjourah à Djibouti. Ludwig Coulier, soigneur à Nausicaá, avait pu participer à la pose de plusieurs balises satellites qui ont émis des données pendant plusieurs mois. Localisation, profondeur, température, luminosité, … les paramètres enregistrés par les balises sont nombreux et permettent aux scientifiques d’analyser le comportement et les déplacements des requins baleines.

 

 

 

 

 

La mission organisée en 2017

a permis de déployer 3 balises satellites et de photo-identifier 12 requins baleines. Les premières analyses laissent penser que les requins baleines du Golfe de Tadjourah peuvent migrer dans l’Océan Indien et rejoindre les populations du Kenya voire des îles Maldives ou des Seychelles.

 

Parce que la recherche sur ces requins est un travail de longue haleine, MEGAPTERA prévoit de renouveler ces missions pour continuer à mieux connaître les requins baleines, pour mieux les préserver.

 

Pour faire un don à cette action, rendez-vous sur le formulaire de don en ligne du Fonds de dotation de Nausicaá.

 

Découvrez la mission de 2016 en images :

 

ceci peut vous intéresser

plongez dans l’univers nausicaá