font-for-print-ver

Syngnathe aiguille


Syngnathe aiguille (Syngnathus acus) - Hans Hillewaert - Licence CC BY-SA 4.0/ WikimediaNOM COMMUN
:
  syngnathe aiguille, grand syngnathe, (grande) aiguille de mer, syngnathe commun

NOM ANGLAIS : Great(er) pipefish, common pipefish, longnosed pipefish, narrowsnouted pipefish 

NOM LATIN : Syngnathus acus

FAMILLE : Syngnathidae

A Nausicaa : le syngnathe aiguille est visible dans l'espace "Escales en Méditerranée".

Distribution : il fréquente la mer Méditerranée et l'océan Atlantique est depuis la Scandinavie jusqu'à l'Afrique du Sud. Sa présence est supposée en zone Indo-Pacifique.

Lieu de vie : le syngnathe aiguille vit dans les eaux calmes, sur divers fonds qu'ils soient sableux, rocheux, détritiques ainsi que parmi les algues et les herbiers. Il aime aussi les eaux saumâtres des estuaires.

Alimentation : il se nourrit de petits crustacés planctoniques qu'il aspire avec sa trompe minuscule.

Reproduction : à l'instar des hippocampes, le mâle incube les oeufs dans sa poche ventrale. Ce dernier étant polygame, il peut incuber les oeufs de différentes femelles.
Par ailleurs, le syngnathe aiguille est un animal ovovivipare : cela signifie  que les œufs incubent et éclosent à l'intérieur de l'animal. Il se reproduit en été; environ 400 oeufs écloront 5 semaines plus tard. 

Taille : il mesure de 30 à 50 cm.

Menaces et mesures de protection : le syngnathe aiguille dispose du statut LC (préoccupation mineure) de l'UICN.
http://www.iucnredlist.org/details/198765/0

Anecdote de soigneur : le syngnathe aiguille fait preuve d'une grande précision lorsqu'il mange, il s'approche lentement des petites crevettes qui lui sont distribuées puis les aspire d'un geste sec et très rapide.

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : le syngnathe aiguille dispose de capacités mimétiques qui lui permettent de passer inaperçu sur les divers fonds où il vit généralement immobile.

Le syngnathe aiguille  et l’homme : les syngnathes remplacent à l'occasion les hippocampes, plus rares, dans la médecine chinoise traditionnelle.

Pour en savoir plus et sources

Livres :

WEINBERG Steven. Découvrir la vie sous-marine. Méditerranée. Nouvelle édition revue et augmentée. Ed. Gap, 2013, p 432
Ref. Nausicaa : B 545 WEI

Rudie H. KUITER. Hippocampes, poissons aiguilles et espèces apparentées, Syngnathiformes. Ed. Ulmer, 2001. Coll. Encyclopédies du Naturaliste, p 186
Ref. Nausicaa : B 544.61 KUI

Sites :

Fishbase
http://www.fishbase.org/summary/SpeciesSummary.php?ID=1770&AT=Kantn%C3%A5l

UICN
http://www.iucnredlist.org/details/198765/0

DORIS
ZIEMSKI Frédéric, LAMARE Véronique, CHANET Bruno in : DORIS, 10/04/2011 : Syngnathus acus Linnaeus, 1758, 
http://doris.ffessm.fr/ref/specie/229


Illustrations de la fiche

Hans Hillewaert - Licence CC BY-SA 4.0/ Wikimedia
https://en.wikipedia.org/wiki/Greater_pipefish#/media/File:Syngnathus_acus.jpg

Vignette de la page d'entrée : 

Voter
 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.