font-for-print-ver

Méduse "oeuf au plat"


 Méduse oeuf-au-plat (Cotylorhiza-tuberculata) - Wrda- Licence CC BY-SA 2.5 / WikimediaNOM COMMUN
:
  méduse "oeuf au plat"

NOM ANGLAIS : Egg jellyfish

NOM LATIN Cotylorhiza tuberculata

FAMILLE : Cepheidae

Biomimétisme : le "marqueur vert", utilisé en médecine et en chimie, a été copié sur le composant chimique de la méduse Aequorea victoria. Il signale les processus se déroulant dans une cellule, ce qui a permis de faire de nombreuses découvertes en génétique.

Distribution : mer Méditerranée.

Lieu de vie : la méduse "oeuf au plat" vit principalement en pleine mer puis à proximité des côtes quand vient l'été.

Alimentation : elle se nourrit de plancton de petite taille qu'elle capte avec ses multiples tentacules. 

Reproduction : la méduse "oeuf au plat" se reproduit par fécondation externe. La planula, larve nageuse issue de cette fécondation, vit un temps limité en pleine eau puis se fixe sur le fond pour se transformer en polype. Ce dernier, à son tour, ne se développera et se transformera en méduse seulement quand les conditions du milieu lui seront favorables. 

Taille : son diamètre est d'environ 17 cm en moyenne mais peut mesurer jusqu'à 30 cm.

Menaces et mesures de protection : la méduse "oeuf au plat" n'est pas recensée en tant qu'espèce menacée par l'UICN.
http://www.iucnredlist.org/search

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : la méduse "oeuf au plat"  tient son nom de la couleur de son ombrelle, jaune au centre et blanche translucide sur le pourtour tel un oeuf sur le plat. 
Elle dispose de huit yeux situés tout autour de son ombrelle. 
Par ailleurs, elle abrite souvent de petits commensaux : des alevins, notamment de chinchards, qui trouvent un abri dans son ombrelle.

La méduse "oeuf au plat" et l’homme : le fonctionnement de son oeil a servi de modèle biologique aux chercheurs dans leur étude sur la transmission du message visuel entre les cellules rétiniennes sensitives (qui perçoivent les images) et les cellules nerveuses qui les analysent.

Pour en savoir plus et sources

Livres :

MOCAFICO Guido. Medusa. Ed. STEIDL, 2006
Ref. Nausicaa : B 544.61 MOC

Collectif. Mieux connaître les méduses de nos côtes et savoir réagir. Ed. Institut Océanographique de Monaco, p 31
Ref. Nausicaa : B 544.42 CAL

 

Sites :

UICN
http://www.iucnredlist.org/search

DORIS
REGUIEG Aedwina, ZIEMSKI Frédéric, SITTLER Alain-Pierre,  in : DORIS, 6/12/2014 : Cotylorhiza tuberculata (Macri, 1778),
http://doris.ffessm.fr/fiche2.asp?fiche_numero=307

Spécial Biomimétisme 

Mat Fournier. Quand la nature inspire la science. Ed. Plume de Carotte, 2011 (Prix Planète Bleue 2012), pp 92-93

En savoir plus sur les méduses à Nausicaa

Consultez notre dossier documentaire "Les méduses de Nausicaa".

Illustrations de la fiche

Wrda- Licence CC BY-SA 2.5 / Wikimedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cotylorhiza_tuberculata#/media/File:Wrda_-_taking_the_ride_(by-sa).jpg

Vignette de la page d'entrée : 
Esculapio - Licence CC BY-SA 2.5/ Wikimedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cotylorhiza_tuberculata#/media/File:Addaura_048_Cotylorhiza_tuberculata.jpg


Voter
 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.