Exposition "Histoires d'îles"

Logo : "Histoires d'îles"exposition "Histoires d’Iles"
Nausicaa présente "Histoires d’Iles", une exposition temporaire coproduite avec l'Aquarium Mare Nostrum à MONTPELLIER et en partenariat avec l’AOSIS (Alliance des Petits Etats Insulaires). Embarquement immédiat pour rêver, voyager, dépayser les visiteurs avec des animaux spectaculaires ou insolites et des animations multimédia dans une scénographie très innovante.

Embarquement pour les îles

IleTelles de minuscules planètes, les îles sont des mondes à part, exigus, vulnérables, isolés dans l’Océan, comme notre Terre l’est dans l’infinité de l’espace.
Les îles sont aux avant-postes des défis environnementaux, sociaux et économiques qui nous concernent tous. De part leur exigüité et leur ressources limitées, elles sont particulièrement vulnérables, notamment face au changement climatique et à la hausse du niveau des mers. Les petits Etats Insulaires doivent mettre  en place dès aujourd’hui des actions pionnières et inventer les solutions qui pourront inspirer les continentaux confrontés aux mêmes enjeux demain.

Dans l’exposition "Histoires d’îles", le visiteur atterrit sur une île et part à la découverte de paysages exotiques peuplés d’animaux étonnants – faune colorée du récif, requins zèbres, crabes royaux, tortues à nez de cochon…  D’île en île,  grâce aux images spectaculaires d’un parcours audiovisuel scénarisé, les insulaires témoignent de leur histoire, leurs espoirs et parlent des initiatives entreprises pour répondre aux enjeux actuels.

Pourquoi cette exposition sur les Iles ?

IlesIl existe 43 petits états insulaires qui représentent une multitude d’îles, îlots et archipels.

Depuis 2007, Philippe VALLETTE, Directeur Général de Nausicaa, a rencontré à plusieurs reprises aux Nations-Unies les représentants des états insulaires et tout particulièrement des Seychelles, des Maldives et de Tuvalu, notamment Dessima WILLIAMS, Présidente de l’AOSIS et représentante de la Grenade. Ils lui ont fait part de leur préoccupation et de la situation des états îliens.


En décembre 2009, ceux-ci ont alerté les participants du COP 15 sur l’état des îles menacées par le réchauffement climatique, un phénomène qui va toucher avec la même intensité les continents dans un futur proche. Loin de l’avis souvent répandu, les insulaires ne sont pas des mendiants vis-à-vis de la communauté internationale, ils sont des pionniers, car ils doivent trouver dès à présent les solutions dont nous avons tous besoin pour pouvoir continuer à vivre sur notre planète bleue. Ainsi les îles sont des sentinelles, des laboratoires de l’environnement qui expérimentent aujourd’hui les modèles de développement durable qui devront être adoptés par tous demain.

La visite de l’exposition se découpe en quatre lieux

Désirs d’Iles

Requin-tapis tacheté (Orectolobus maculatus)Les îles, poussières de terre éparpillées dans l’immensité de l’Océan font rêver les continentaux depuis toujours. Les îles avec leur sable blanc et leurs cocotiers sont synonymes d’aventure, d’évasion, mais aussi de paradis terrestre et de douceur de vivre de par leur isolement. La faune terrestre ou marine est extraordinaire et unique sur chaque île. Le tourisme représente d’ailleurs une ressource économique importante pour les insulaires.





D’Iles en Iles

Requin-chabot ocellé (Hemiscyllium ocellatum)Le visiteur découvre les particularités que partagent toutes les îles qu’elles soient tropicales ou dans les mers froides : elles sont isolées, dépendantes de l’Océan et ont des ressources limitées. Le visiteur réalise un tour du monde des îles et découvre que chacune doit résoudre un certain nombre de problèmes liés à l’insularité ; comment trouver de l’espace où vivre, disposer d’eau potable, se nourrir, avoir de l’énergie... De Haïti aux Seychelles, il rencontre des acteurs qui sur le terrain agissent pour préserver leurs ressources terrestres et marines afin d’assurer leur survie.


Iles fragiles

Tortue à nez de cochon (Carettochelys insculpta)Les îles sont particulièrement vulnérables face au changement climatique. Le visiteur passe dans un couloir où l’eau monte, une vague déferle inondant un village – le visiteur vit l’angoisse des insulaires face à la montée des eaux. Le gouvernement des Maldives lance un message à la communauté internationale en organisant un conseil des ministres... sous l’eau !






La Parole aux insulaires

IleLa parole est donnée aux Etats insulaires. D’île en île, les acteurs de la vie insulaire témoignent de leurs expériences respectives, de leurs actions, des solutions qu’ils imaginent et mettent en œuvre pour assurer leur développement en préservant leur culture, leur identité. Les représentants des petits états insulaires s’adressent à la communauté internationale. Le dialogue enclenché ici avec les insulaires se poursuivra sur le plateau d’animation de Nausicaa où des animations multimédias permettent de communiquer avec les habitants des îles et d’échanger en direct avec eux.

 

 

Couverture du livre "Iles pionnières"
Le mercredi 3 octobre 2013 est sorti en librairie le livre "Iles Pionnières" de Philippe VALLETTE et Christine CAUSSE aux éditions Actes Sud. Photographies d’Alexis ROSENFELD et Cartes de Jean-Pierre MAGNIER. Préface d’Isabelle AUTISSIER. Le livre est co-édité par Nausicaa , Centre National de la Mer, l’aquarium Mare Nostrum
Format 19,6 x 25,5 cm – 37 €

Achetez "Iles pionnières" en ligne tout de suite sur la boutique en ligne de Nausicaa


Image extraite de la série "Iles sentinelles"GEDEON Programmes, USHUAÏA TV, Nausicaa - Centre National de la Mer à Boulogne-sur-Mer, Aquarium Mare Nostrum Montpellier Agglomération et OPAL’TV se sont unis pour coproduire "Les Iles sentinelles", une série de 3 documentaires de 52 minutes tournés au Vanuatu (océan Pacifique), Seychelles (océan Indien) et sur les îles du Vent (mer des Caraïbes).
Ces trois films emmènent les téléspectateurs à la rencontre d’habitants, de chercheurs, de membres d’associations ou de responsables politiques qui se mobilisent pour protéger leurs terres et assurer leur avenir. Ils prouvent au quotidien que les insulaires ne sont pas des victimes impuissantes qui subissent sans rien dire les conséquences du dérèglement climatique, de la dégradation des écosystèmes et de la surexploitation des ressources.
Ces petits bouts de terre aux paysages paradisiaques sont en réalité les premiers témoins des dangers qui pèsent sur la planète et ils se situent aux avant-postes des grandes mutations à venir.

Actualité des îles

Voter
 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.