font-for-print-ver

Les coraux ACROPORA

Corail AcroporaNom commun : les coraux du genre Acropora

Nom anglais : Staghorn Coral

Nom latin : Acropora sp

Famille : Acroporidae

Biomimétisme : un nouveau matériau qui imite le corail pourrait aider à éliminer les métaux lourds toxiques comme le mercure de l'océan.

Dans l'exposition : les coraux Acropora sont visibles au n° 18 de l'exposition (lagon et platier) et au n°22, dans l'espace Biodiversité.

Distribution :
espèces circumtropicales.

Lieu de vie : ils ont besoin d’une eau claire, non polluée, de lumière importante impliquant une faible profondeur (moins de 50 m), d’une salinité constante et d’une température supérieure à 20°C.

Identification : les coraux appartiennent à la classe des Anthozoaires (animaux-fleurs), des invertébrés de l’ordre des Cnidaires, représentés uniquement par des polypes à cavité gastrique cloisonnée. Les coraux vivent en colonie. Ceux du genre Acropora, branchus, se distinguent par leur structure lamellaire et se développent en forme de parasols. Ils font partie des Madréporaires, coraux durs et constructeurs de récifs coralliens. Les espèces de mer Rouge et de l’Indo-Pacifique peuvent être bleu vif, roses, violettes, oranges, vertes ou jaunes, celles des Caraïbes sont brun-jaune avec les pointes blanches. 

Description : leur aspect est ramifié et arborescent. Néanmoins, compte tenu du polymorphisme important des Acroporidae, il faut parfois une loupe binoculaire pour déterminer l’espèce. Le sigle « sp » témoigne de l’ignorance dans laquelle on se trouve quant à la spécificité.

Alimentation : ils se nourrissent de zooplancton, la nuit, en épanouissant leurs tentacules.

Menaces : ils peuvent être mis en danger par la prolifération d’une grande étoile de mer, Acanthaster planci, capable de dévaster près d’1 m² de récif en 24 heures.Par ailleurs, comme tous les Madrépores, les Acropora sont sensibles à la pollution et au réchauffement des eaux.

Blanchissement des coraux : les coraux blanchissent lorsque leurs algues symbiotiques, les zooxanthelles, sont expulsées des polypes ou perdent leurs pigments. Cette décoloration peut aboutir à la mort des coraux. Elle peut être provoquée par différents stress dont la pollution et la hausse des températures océaniques. On a observé au cours des dernières décennies plusieurs épisodes massifs de blanchiment affectant de vastes zones.

Rôle dans l'écosystème : les coraux vivent en colonie. Ceux du genre Acropora, branchus, se développent en forme de parasols. Ils font partie des Madréporaires, coraux durs et constructeurs de récifs coralliens. Comme tous les coraux durs, les Acropora vivent en symbiose avec de minuscules algues, les zooxanthelles, dont l’important pouvoir de photosynthèse fournit aux polypes leur nourriture tout en les débarrassant de leurs déchets.Par ailleurs, les Acropora sont le refuge idéal pour toute une faune d’invertébrés et de petits poissons, en particulier les Chromis et les Dascyllus. En se développant, ils tendent à exposer un maximum de surface à la lumière ; ainsi, leur colonie s’agrandit horizontalement.

Services rendus à l'Homme : les coraux Acropora sont des coraux constructeurs de récifs coralliens. Avec d’autres, ils contribuent donc à créer l’un des écosystèmes les plus importants et des plus diversifiés et le plus complexe de la planète.

Résillience : plus un récif est diversifié, plus il sera résilient – la variété des espèces de coraux durs (Acropora et autres) qui construisent les récifs est importante pour assurer le bon état de l’ensemble de l’écosystème récifal. Outre un intérêt écologique, les récifs coralliens ont une importance économique, sociale et culturelle majeure pour les pays qu'ils bordent (rôle de protection naturelle des côtes, principale source de nourriture, tourisme, fixation du carbone et donc régulation de l’effet de serre et du réchauffement climatique etc.).

Sources :

Livres :

Le Petit Larousse compact 2002. Ed. Larousse,/Vuef, 2001

A. et A. FERRARI. Récifs coralliens. La faune sous-marine des coraux. Ed. Delachaux&Niestlé, 2000

Collectif. Océan. Encyclopédie universelle. Ed. Geo/Gallimard, 2006

B. SALVAT. Photog. C. RIVES. Le Corail et les récifs coralliens. Ed. Ouest-France, 2003

B. ROBIN, C. PETRON, C. RIVES. Coraux du Monde. Ed. Delachaux&Niestlé, 1988

J.SPRUNG. Trad. Et adapt. J.M. BOUR. Coraux. Guide pratique d’identification et de maintenance. Ed. Ricordea Publishing, 2000

Article:

P. PETIT de VOIZE. Les Récifs coralliens. Subaqua, hors-série n°1, pp 57, 62-63

Site internet :
Site de la base de données DORIS :http://doris.ffessm.fr

Spécial biomimétisme :
News Medical.net : http://www.news-medical.net/news/20150725/2217/French.aspx

Photo :
David EXCOFFIER / Wikipedia

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9a/Acropora.JPG/640px-Acropora.JPG

Voter
 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.