font-for-print-ver

Arapaima

Arapaima (Arapaima gigas)NOM COMMUN : arapaima, paiche, pirarucu

NOM ANGLAIS : arapaima

NOM LATIN Arapaima gigas

FAMILLE Osteoglossidae /Arapaimidae

Mascotte 25 ans  de NausicaaBiomimétisme : ses écailles sont étudiées pour créer des gilets pare-balles.

Dans l’exposition : les arapaimas de Nausicaa sont visibles dans la forêt immergée au n° 20 de l’exposition permanente.

Distribution : l’arapaima vit en Amérique du Sud, dans le bassin du fleuve Amazone.

Lieu de vie : son biotope se situe en eau douce, dans le fleuve Amazone et ses grands affluents.

Alimentation : ce prédateur se nourrit de poissons mais parfois aussi d’oiseaux capturés en bondissant à la surface de l’eau.

Reproduction : ovipare. Les arapaimas atteignent leur maturité sexuelle lorsqu’ils mesurent 2 m. Ils se reproduisent en période de crue puis, en période d’étiage (basses-eaux), ils  bâtissent leur nid sur un fond sableux, à faible profondeur (entre 15 et 50 cm). Les femelles pondent en moyenne 47 000 œufs qui seront surveillés par les deux parents; à leur éclosion, les alevins, se regroupent et vivent autour de la tête des parents, attirés par une phéromone.

Taille : d’une longueur moyenne de 2,5 m et d’un poids de 200 kg, l’arapaima peut atteindre 5 m. Il est considéré parfois comme le plus grand poisson osseux d’eau douce.

Menaces et mesures de protection : l’UICN manque de données pour évaluer le statut l’arapaima; il appartient donc à la catégorie DD (données déficientes).
Par contre, il bénéficie de mesures de protection car il figure en annexe II de la CITES depuis 1975; cela signifie que, bien que n'étant pas nécessairement menacé actuellement d'extinction, il pourrait le devenir si son commerce n'était pas étroitement contrôlé.
http://www.iucnredlist.org/details/1991/0
http://www.cites.org/gallery/species/fish/arapaima_gigas.html

La reproduction de l'arapaima en captivité est désormais maîtrisée. L'élevage de cette espèce est intéressant car l'arapaima peut se contenter d'une alimentation pauvre en farines de poissons. Des stations aquacoles se développent en Amérique du Sud, on espère qu'à terme elles permettront d'approvisionner le marché sans mettre en péril les stocks d'arapaimas sauvages.

Anecdote de soigneur : les arapaimas de Nausicaa proviennent d'une ferme aquacole située au Pérou. Leur importation est le résultat d'une collaboration entre les Zoos de Vincennes et de Cerza et de Nausicaa. Arrivés à la taille de 60 cm, ils ont grandi à une vitesse surprenante. Il faut être particulièrement prudent lorsqu'on travaille à proximité de l'aquarium où ils sont hébergés. Ils semblent prendre un malin plaisir à asperger d'eau toute personne passant à portée ! Leurs sauts sont également très spectaculaires.

Particularités et capacités à occuper une place dans l’écosystème : il est souvent cité comme le plus grand poisson d’eau douce. Ce poisson est aussi connu pour ses nombreuses caractéristiques primitives telles que ses écailles osseuses. Ces dernières le protègent efficacement des éventuelles attaques de piranhas. Bien qu’il dispose de branchies, l’araipama est capable de respirer de l’air en complément à la surface. Cela produit un bruit caractéristique. Cette capacité lui permet de survivre dans des eaux mortes, dépourvues d'oxygène.

Le saviez-vous ?
L’arapaima porte de grands os saillants ainsi que des dents dans et sur la langue. C’est ce qui caractérise l’ordre auquel il appartient : les Osteoglossiformes. Ce nom provient des mots grecs Ostéon et Glôssa qui signifient respectivement "os" et "langue".


L’arapaima et l’homme : la chair de l'arapaima a toujours été recherchée. Elle représente un apport alimentaire important pour les habitants vivant le long du fleuve Amazone et de ses grands affluents. Les filets d'arapaimas sont dépourvus d'arête et permettent de confectionner des steacks conformes à nos nouvelles habitudes alimentaires. La chair d'arapaima salée peut se conserver longtemps à température ambiante, donnée importante lorsqu'on vit dans la forêt équatoriale. 
Par ailleurs, sa langue pourvue d’os et de dents est traditionnellement transformée en outils et en bijoux. La poudre de langue séchée aurait aussi des vertus vermifuges.

Pour en savoir plus et sources

Article :

National Geographic consulté le 25/03/13 :
http://environment.nationalgeographic.com/environment/freshwater/arapaima/

Livres :

Dr J. R. PAXTON, Dr W. N. ESCHMEYER. Les Poissons. Ed. Bordas, 1995. Coll. Encyclopédie des Animaux - pp 80-81
Ref. Nausicaa : B 544.61 PAX


Dr H. R. AXELROD, Dr C.W. EMMENS, Dr W. E. BURGESS, N. PRONEK. Poissons exotiques d’aquarium. Edtion revue et augmentée. Ed. T.F.H. 1986, p 357
Ref. Nausicaa : B 6 AXE

Sites :

Fishbase consulté le 25/03/13 :
http://www.fishbase.org/summary/Arapaima-gigas.html

CITES consulté le 25/03/13 :
http://www.cites.org/gallery/species/fish/arapaima_gigas.html

UICN consulté le 25/03/13 :
http://www.iucnredlist.org/details/1991/0

UNEP consulté le 25/03/13 :
http://www.unep-wcmc-apps.org/isdb/CITES/Taxonomy/tax-species-result.cfm?Genus=Arapaima&Species=gigas&source=animals&displaylanguage=fra&tabname=legal

Spécial biomimétsime :
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/02/19/ce-poisson-en-armure-qui-tient-tete-aux-piranhas/
http://www.meyersgroup.ucsd.edu/papers/journals/Meyers%20355.pdf

Photographies :

Omnitarian / Wikimedia
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Arapaima_shedd.jpg

Vignette de la page Animaux : George Chernilevsky / Wikimedia
http://en.wikipedia.org/wiki/File:Arapaima_gigas_2009_G1.jpg

Voter
 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie =:: Enhancement=

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.